Livraison suivie 48/72h gratuite

Réussir le JLPT N1 : mes conseils, mon expérience

Le JLPT (Japanese Language Proficiency Test) N1 est l’examen correspondant au niveau le plus avancé de la langue japonaise. Le test est si compliqué que même un japonais natif pourra se retrouver en difficulté devant certaines questions. Pour information, le niveau de japonais le plus simple est le N5, puis le N4 et ainsi de suite jusqu’au N4. Vous pouvez retrouvez plus d’informations à ce sujet sur le site officiel du JLPT.

J’avais déjà essayé de passer le N1 en 2009, qui s’appelait à l’époque Level 1. Mais après échoué lamentablement, j’étais passé à autre chose… Jusqu’à l’année dernière ou je me suis enfin décidé à retenter ma chance. Cette fois, après 6 mois de travail acharné, un journée d’examen mouvementée de longues semaines d’attentes, voici ce que j’ai reçu dans ma boite au lettre :

N1 japonais

Je l’ai eu ! Avec un magnifique score parfait en lecture et compréhension, une très bonne note en vocabulaire et grammaire et un score passable en compréhension orale.

Il y a beaucoup de guide sur comment obtenir le JPLT N1 sur internet mais je tenais à partager mon expérience parce que je pense avoir fait les choses un peu différemment.

Je vais détailler les méthodes que j’ai utilisé pour chaque section du test (vocabulaire, grammaire, lecture et écoute). Ce ne sont pas des méthodes miracles, mais elles ont marché pour moi et m’ont grandement aidé à améliorer mon niveau de japonais.

Chapitre 0 : Anki

Je vais le dire clairement : Anki est l’application qui m’a permis de réussir le JLPT N1. C’est une application/programme de mémorisation intelligent basé sur un système de carte à retenir.

Peut-être que certaines personnes peuvent étudier des centaines de mots de vocabulaire et de points de grammaire et s’en souvenir facilement, mais pas moi. Cependant, quand j’utilise Anki et que je passe en revue les cartes que l’application m’a programmé pour la journée, je mémorise beaucoup plus facilement.

Autre point positif d’Anki, il n’est pas nécessaire de vous asseoir pendant une heure d’affilée et de faire toutes vos cartes en même temps si vous ne le souhaitez pas. Vous pouvez téléchargez Anki sur votre téléphone et le synchronisé avec votre ordinateur pour étaler vos révisions tout au long de la journée.

Comme vous pouvez le voir sur ce screenshot, j’ai choisi de divisé mes cartes Anki en différents « decks » (ou paquet en bon français) en fonction de la section que je souhaite réviser. Mais libre à vous d’organiser les paquets comme bon vous semble.

Pour télécharger Anki sur votre ordinateur, c’est par ici : https://apps.ankiweb.net. Sinon, retrouvez l’application sur le Google Store et Apple Store.

Chapite 1 : le vocabulaire

Pour le vocabulaire j’ai utilisé le livre illustré ci-dessus : Zettai Goukaku! Tettei Toreeningu Nihongo Noryoku Shiken N1 Moji Goi

Fidèle à son nom, il est extrêmement tettei (« minutieux » en français). Il comporte 92 leçons avec des dizaines de vocabulaire et 12 exemples de questions par partie, trois « mini » tests avec plus de 60 exemples de questions et cinq tests « complets » de 25 questions qui ont le même format que le vrai test N1.

En plus de cela, tous les mots de vocabulaire sont divisés en sections à une, deux et trois étoiles. Les mots à trois étoiles sont apparus lors des tests précédents (priorité la plus élevée), les mots à deux étoiles font partie de l’ancienne liste de vocabulaire JLPT Niveau 1 (priorité élevée mais peuvent ne pas apparaître sur le test N1 actuel), et les mots à une étoile sont des mots susceptibles d’apparaître et généralement bons à connaître (priorité moyenne).

Pour ma part, j’ai fait une leçon ou un test chaque jour, en saisissant dans Anki chaque mot que je ne connaissais pas et en entrant chaque question à laquelle je me trompais. Certains jours, c’était beaucoup, mais le système à étoile aide vraiment : je mettais toujours les mots à trois et deux étoiles, mais si j’étais épuisé mentalement, je sautais certains mots à une étoile.

Chapitre 2 : la grammaire

Pour la grammaire, j’ai utilisé le livre de l’image ci-dessus : Shin Nihongo 500 Mon n1. J’aime la façon dont il est pré-divisé en questions à faire chaque jour/semaine, et qu’il teste le kanji/vocabulaire en plus de la grammaire. Cependant j’ai trouvé les questions de kanji/vocabulaire étaient beaucoup trop faciles. Les questions de grammaire étaient correctes, mais elles ne représentent qu’un tiers du livre. Donc c’est plutôt 170 questions environ et non 500 au final.

Le livre contient cependant de bonnes explications pour chaque question, en plus il donne des exemples de phrases supplémentaires, donc beaucoup de matière à mettre dans Anki à coup sûr !

Je recommande également la série sur Youtube de Deguchi Sensei qui concerne la grammaire N1, je vous poste la playlist ci-dessous :

À chaque vidéo, il passe en revue un point de grammaire en détail, donne de nombreux exemples de la façon dont il est utilisé, puis termine par un exemple de question qui pourrait tomber au test. Très détaillé, parfois trop selon moi, mais c’est globalement très bien fait.

Chapitre 3 : Compréhension écrite

Pour la compréhension écrite, je n’ai pas vraiment d’astuces particulières à vous donner, j’ai juste beaucoup lu pour m’entraîner.

Je pense que beaucoup d’étudiants en japonais survolent souvent des mots qu’ils ne connaissent pas ou des phrases qu’ils ne comprennent pas lorsqu’ils lisent, mais pour s’entrainer pour le N1, vous devez vous assurer de TOUS comprendre.

Donc peu importe ce que vous lisez pour vous entraîner, tant que vous lisez quelque chose de natif japonais et de difficile, et que vous vous assurez de bien le comprendre.

Chapitre 4 : Compréhension orale

Pour la compréhension orale, vous pouvez mettre des fichiers audios dans Anki comme n’importe quelle autre carte. Comme sur la capture d’écran ci-dessus, cliquez simplement sur le trombone pour mettre n’importe quel type de média (audio, image, video) dans votre paquet Anki.

Pour mes cartes audio, j’ai mis le fichier audio au recto, la transcription/les mots durs au verso, et je les ai appris de cette façon. J’ai principalement utilisé des fichiers audio provenant de vrais tests JLPT.

En ce qui concerne la partie réelle de la compréhension orale du test lui-même, à peu près tout peut apparaître en termes de contenu, mais le test suit le même format à chaque fois. Donc si vous faites des tests blancs pour vous entrainer, vous pouvez vous familiariser avec le format (ce qui booster votre niveau de confiance le jour du test).

Par exemple, les deux dernières questions d’écoute sont presque toujours de longues conversations sur quatre choses différentes (comme quatre types d’aspirateurs différents par exemple). Ensuite, à la fin, vous devez choisir lequel des quatre éléments intéresse les protagonistes.

Chapitre 5 : Les tests pratiques

Selon moi, la plus importante de la préparation du JLPT est de passer autant de tests pratiques que possible.

J’ai personnellement utilisé le matériel du livre ci-dessus : les réimpressions officielles des tests JLPT des années précédentes (à droite), et le manuel Hajimete no Nihongo Noryoku Shiken Gokaku Mogi N1 (à gauche) . Les deux bouquins de test officiels comportaient chacun un test et aucune explication, alors que le manuel comportait trois tests et de nombreuses explications détaillées.

Plus vous pouvez faire de tests pratiques, mieux c’est. Et bien sûr, entrez toutes les questions auxquelles vous vous trompez dans Anki !

Bonne chance à tous !

Propos de Steve Wilson

recueillis par SoraNews24, transcrits par Kigurumi-France

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]